Cécile Fournier

Charte déontologique

J’utilise des moyens, outils et techniques qui tendent vers l’entretien de la santé, l’autonomie, l’épanouissement et le bien-être de la personne.

Ahimsa, terme sanskrit traduit littéralement par “ne pas nuire”, est un concept essentiel dans la tradition du yoga. La non-nuisance est un principe de base dans l’exercice de ma profession.

Je travaille dans le respect de la vie privée, de la dignité humaine et de l’intégrité, tant sur les plans physique, mental, philosophique et culturel.

Toute intervention est accomplie avec soin et attention.

J’assure les mesures d’hygiène nécessaires pour l’exercice de mon activité professionnelle et m’applique à recevoir les personnes dans les meilleures conditions.

Je suis garante de mes qualifications dans le respect de mes limites, compte tenu de ma formation et de mon expérience. Ma responsabilité éthique m’invite à refuser toute intervention lorsque je sais ne pas avoir les compétences requises.

Parce que je prends soin de ma propre santé globale, je m’autorise à poser les mains sur un corps qui ne m’appartient pas. Je m’engage à différer mes rendez-vous si j’estime que mon état de santé peut porter préjudice à la personne, notamment en cas de soupçon de contagion.

Je m’ajuste à la sensibilité, aux besoins pudiques et spécifiques de chacun·e.

Aucune des pratiques présentées sur ce site ne peut se substituer aux actes de la médecine conventionnelle.
Je n’établis pas de diagnostic médical. J’oriente si besoin vers un médecin, recommande un praticien plus adapté quand les aptitudes requises dépassent mon champ de compétences.

Je ne participe pas à des dérives sectaires. Je n’use en aucun cas de ma position à des fins personnelles, de prosélytisme ou d’aliénation économique, affective ou sexuelle.

Secret professionnel
Je garantis la confidentialité des informations obtenues et échangées dans l’exercice de ma profession. Je respecte et m’applique à faire respecter la règle de confidentialité, notamment dans le travail de groupe.


Sont contraires à mon éthique professionnelle :

  • L’exercice de mon activité sous l’influence de boissons alcooliques, de stupéfiants, ou de toute autre substance pouvant affaiblir ou perturber mes facultés.
  • L’usage d’une attitude contraire à la bienveillance, au respect des valeurs et de l’éthique attendus par ma fonction.
  • L’entretien de relations de dépendance.
  • L’exploitation financière d’autrui.
  • La publicité mensongère.

Retour en haut